Intelligence artificielle – L’allié artistique par Elizabeth Markevitch

L’intégration rapide de l’intelligence artificielle (IA) dans les arts a déclenché un débat polarisant. Alors que certains artistes expriment de la crainte, craignant que l’IA puisse éclipser la créativité humaine et dévaluer leur travail, d’autres embrassent cette avancée technologique comme un outil puissant pour enrichir l’expression artistique et toucher le public. Au cœur de ce discours se pose une question fondamentale : l’IA peut-elle coexister avec l’art humain, ou pose-t-elle une menace existentielle pour l’authenticité et l’unicité qui définissent les arts ?

Les critiques soutiennent que l’art généré par l’IA manque de profondeur et de résonance émotionnelle que les artistes humains peuvent insuffler à leurs créations. Ils affirment que les algorithmes alimentant l’IA sont incapables de capturer les nuances de l’expérience humaine, aboutissant à des œuvres sans âme et dérivatives. De plus, il y a des inquiétudes selon lesquelles l’IA pourrait inonder le marché avec de l’art généré par ordinateur, dévaluant ainsi le travail des artistes humains et potentiellement sapant leurs moyens de subsistance.

À titre de référence, en 2018, Christie’s a vendu lors d’une vente aux enchères de prints le Portrait d’Edmond Belamy créé par le trio français Obvious qui a été vendu pour un montant incroyable de 432 500 dollars alors qu’il était estimé à moins de 10 000 dollars. Et en 2021, la même Christie’s a vendu le NFT le plus cher de Beepl pour plus de 69 millions de dollars. Les deux artistes étaient totalement inconnus.

D’autres défenseurs voient l’IA comme un outil révolutionnaire qui peut élargir les horizons de la création artistique, offrant de nouvelles façons d’enrichir la créativité et d’impliquer le public. Ils soutiennent que l’IA peut analyser de vastes ensembles de données pour générer des concepts et des compositions nouveaux, servant ainsi d’aide puissante dans le processus artistique. En automatisant les tâches fastidieuses et répétitives, l’IA peut libérer les artistes humains pour se concentrer sur des entreprises créatives de plus haut niveau, favorisant ainsi une relation symbiotique entre la technologie et l’ingéniosité humaine. Un outil parfait.

Au milieu de ce dialogue continu, en tant que fondatrice de ikonoTV, la plateforme de streaming dédiée à l’art distribuée mondialement sur chaque SmartTV et boutique d’applications mobiles, je travaille sur un nouveau format que nous appelons ikonoSHORTS. Avec mon équipe, nous sommes des pionniers dans une fusion harmonieuse de l’IA et de l’art, exploitant leur synergie pour aborder des problèmes mondiaux critiques tels que le changement climatique. Ce projet non conventionnel utilise des avatars alimentés par l’IA pour narrer des histoires captivantes issues de recherches scientifiques, transformant des données environnementales complexes en contenu numérique engageant. En employant ces conteurs numériques accessibles pour incarner divers milieux culturels, ikonoSHORTS comble la distance émotionnelle souvent ressentie dans les discussions sur les sciences du climat, créant ainsi un lien personnel avec les publics du monde entier.

La véritable ingéniosité d’ikonoSHORTS réside dans son utilisation stratégique de l’IA et des médias sociaux. Avec des sorties quotidiennes sur plusieurs plateformes de médias sociaux et langues différentes, le projet assure un dialogue cohérent et multilingue autour du changement climatique, maintenant ainsi la question à l’avant-plan de la conscience publique. Cette approche résonnera non seulement avec les publics mondiaux, mais démontrera également la capacité de l’IA à amplifier la portée et l’impact des entreprises artistiques, transcendant les limites traditionnelles. Pour une petite organisation comme ikonoTV, un projet aussi ambitieux et étendu aurait été inatteignable sans la puissance de l’IA.

Pour soutenir et développer cette initiative innovante, ikonoSHORTS recherche des parrainages d’impact auprès d’organisations et d’entreprises axées sur un but. En s’associant à cette initiative originale, ces entités peuvent positionner leurs marques comme des champions de l’action climatique et de la responsabilité environnementale. Alors que le monde est confronté à un besoin urgent de durabilité, s’associer à ikonoSHORTS présente une opportunité unique de démontrer un engagement véritable envers la cause tout en tirant parti du pouvoir de l’art, des métaphores créatives et de la technologie pour toucher un public mondial.

Tout en embrassant le potentiel de l’IA, il est crucial de maintenir un équilibre où la technologie aide plutôt que de surpasser la créativité humaine. ikonoSHORTS illustre cet équilibre, utilisant des avatars IA pour améliorer la diffusion de contenu sans compromettre l’intégrité artistique. Les avatars ne remplacent pas les artistes humains mais travaillent avec eux, amplifiant leur capacité à communiquer des thèmes complexes de manière puissante et poignante. Ce modèle démontre que l’IA peut être un outil collaboratif dans les arts, élargissant non seulement les méthodes et les supports par lesquels l’art est créé, mais aussi la portée de son influence.

De plus, la portée et l’ambition d’ikonoSHORTS, avec six avatars IA communiquant quotidiennement dans six langues différentes, illustrent un autre avantage significatif de l’IA dans les arts. En démocratisant la capacité de créer et de partager du contenu diversifié, l’IA permet aux plus petites entités de participer à des dialogues importants et de contribuer de manière significative à des problèmes critiques tels que le changement climatique. Cette capacité à transcender les limitations traditionnelles permet aux petites organisations d’influer sur les conversations mondiales et de repousser les limites de ce qui est possible dans l’art et la défense de causes, offrant ainsi une plateforme aux voix qui pourraient autrement rester inaudibles.

En embrassant l’IA comme un allié collaboratif plutôt que comme un concurrent, les artistes peuvent repousser les limites de ce qui est possible, en abordant des défis mondiaux critiques à travers une narration innovante et émotionnellement résonnante. La fusion de l’art et de l’IA en tant qu’outil enrichit non seulement le processus créatif, mais permet également aux plus petites entités de contribuer de manière significative à des dialogues importants, démocratisant la capacité de créer et de partager du contenu diversifié à l’échelle mondiale. Face à des menaces existentielles telles que le changement climatique, ce partenariat harmonieux entre l’ingéniosité humaine et l’intelligence artificielle pourrait s’avérer essentiel pour façonner un avenir plus durable et conscient pour tous. L’IA devient ainsi l’allié artistique également dans la lutte contre le changement climatique.

This article has been translated into French thanks to AI